Biographies

La Résistance française a connu deux phases : la première, appelée celle des sédentaires à débuté après l’appel du Général de Gaulle. Elle consistait en des actes militants isolés sans aucune organisation. Les lois « scélérates » du 16 Février 1943, signées par Laval et le pouvoir nazi, ont notamment institué le S.T.O. (Service du Travail Obligatoire) qui imposait aux jeunes français nés entre 1920 et 1922 de rejoindre l’industrie d’armement en Allemagne. Pour échapper à cette réquisition, beaucoup de jeunes concernés se sont cachés et ont rejoint des refuges appelés « maquis »; c’est la seconde phase de la Résistance. Les Combrailles ont alors accueilli un nombre important de réfractaires venus de la plupart des régions françaises.
Quelques acteurs et figures emblématiques de la Résistance dans les Combrailles (Zone 13) vous sont présentés dans de succinctes biographies.