Paul ROCHE


Paul ROCHE  alias Commandant « André ». (1921-2004)

P.RocheRet1Né le 26 avril 1921, au lieu-dit La Prade, situé près du hameau de Chazelette, sur la commune de Saint Gervais d’Auvergne. Après le Lycée de Thiers, il devient étudiant à l’Ecole des Arts et Métiers d’Aix en Provence. Dès octobre 1942, il participe activement, dans son établissement, à la création d’un groupe de Résistance. Désigné par le STO, en mars 1943, il décide de renoncer à rejoindre le Vercors. De retour dans ses Combrailles, il prend contact avec Max Menut (« Bénévol »), chef d’arrondissement des M.U.R. de Riom et crée le maquis de Chazelette en avril 1943. Il devient alors le « Commandant André ». Suite à une dénonciation des collaborateurs locaux, il est obligé de quitter avec ses 22 camarades, le maquis « des Gannes ». Il crée par la suite le maquis des Grands Bois (camp Nestor-Perret). Il est nommé chef du sous-arrondissement militaire de Saint Gervais d’Auvergne le 4 novembre 1943. Après le départ des premiers maquis M.U.R. pour le Mont Mouchet (mai 1944), Paul Roche est nommé, le 9 juillet 1944, chef civil de la zone de Guerilla N° 13 regroupant les cantons de St Gervais, Pionsat, Montaigut et Menat. Décédé le 4 septembre 2004, à Châtel-Guyon, chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre 39-45, Médaille de la Résistance, Croix de Combattant Volontaire de la Résistance. Responsable départemental et national de l’A.N.A.C.R., il est le créateur (avec François-Charles Maestracci) du musée de la Résistance de Saint Gervais. Il fut un jeune chef intelligent, discret, excellent administrateur. Il fut l’âme de la Résistance dans les Combrailles. A Saint Gervais d’Auvergne, sa stèle est située sur la place qui porte son nom. Une juste reconnaissance pour ce combattant de l’ombre, pour ce militant exemplaire du devoir de mémoire qui sacrifia une part non négligeable de sa vie au service de son idéal.