Marcel Charvillat

Marcel Charvillat, qui s’est éteint à l’âge de 78 ans le weekend dernier, était « un pilier de l’amicale des Anciens combattants et Amis de la résistance (ANACR) de la zone 13 », selon Robert Picandet, son complice au sein du musée de la Résistance de SaintGervais d’Auvergne.
Dès ses plus jeunes années, Marcel Charvillat a côtoyé ce monde de la Résistance, son père s’y étant engagé pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette passion pour l’histoire, objet de sa formation universitaire, et son désir de faire vivre la mémoire de ces événements ne l’ont jamais quitté, aboutissant à la création du musée en 1997.
Marcel Charvillat a eu par ailleurs une longue carrière au sein de l’Education nationale. Après avoir fait ses études à l’Ecole normale, il est arrivé au collège de Saint-Gervais-d’Auvergne en qualité de professeur, en 1964. Il y est demeuré jusqu’en 1985, date à laquelle il fut nommé. principal
de collège, à Pionsat d’abord jusqu’en 1988 et à Aigueperse ensuite, jusqu’à sa retraite en 2002. Il est officier des Palmes académiques.
Parmi ses multiples engagements associatifs, le plus notable fut au service de l’Union Sportive Gervaisienne. Il s’est longtemps investi au sein de la section basket qui a compté jusqu’à dix équipes et 120 licenciés. Ces années au service de la jeunesse et des sports ont été récompensées par des décorations et, plus encore, par des amitiés indéfectibles entre jeunes Gervaisiens.
Marcel Charvillat laisse une veuve, Martine, et un fils, Vincent.