Chronologie des événements dans la Zone 13

Ce récit chronologique des événements est forcément incomplet et présente peut-être aussi quelques erreurs, malgré notre souci de vérité. Veuillez nous en excuser.
Si vous pouvez nous aider dans ces recherches pour corriger et apporter davantage de précisions à ce document, nous vous en remercions par avance.

Octobre 1942 : Formation d’un groupe de Résistants à Montaigut en Combraille de 15 membres dirigé par Emile Jambrun, Jean-Marie Chassagnette et en liaison avec Libération-Sud
27 Décembre 1942 : Formation du Maquis des Bougets à Ayat-sur-Sioule avec » Petit Louis « , des camarades de la région de Montluçon et l’aide de Lucien Lépine de Domérat, originaire d’Ayat.
14 Mars 1943 : Réunion de formation du groupe de Résistance de St Julien-la-Genèste avec Henri Désarménien, Marcel Duron, Maurice Guillot, Eugène Monat.
15 Mars 1943 : Début de la fondation du Camp Gabriel Péri par Jean-Marie Fondras, Célestin Mauchet, Marcel Faure, suite aux prémisses de Joseph Pacaud.
10 Avril 1943 : Début de la création du Maquis de Chazelette.
11 Avril 1943 : Premier parachutage à Ayat (Terrain « Desaix ») réceptionné par le Maquis des Bougets.
19 Avril 1943 : Premier contact de Paul Roche avec Max Menut chef de l’arrondissement de Riom des M.U.R. (grâce au groupe Caille).
19 Avril 1943 : Premier parachutage aux Chaumes du Reverdel à Gouttières. Adolphe Chabassière est chef du Terrain « Napoléon », réseau C.O.P.A. des Forces Françaises Combattantes (F.F.C.)
19 Avril 1943 : Deuxième parachutage à Ayat.
26 Avril 1943 : Arrivé du premier Maquisard à Chazelette venant du Groupe Caille de Riom.
4 Juin 1943 : Trois maquisards arrivent de Clermont-Fd par la filière établie avec Max Menut. « Victor » en est le chef.
11 Juin 1943 : Paul Roche rentre d’Aix-en-Provence.
Vers le 15 Juin 1943 : Premier contact à Clermont-Fd de Paul Roche avec « Georges » (Gabriel Montpied) intendant des Maquis. Paul Roche prend le pseudonyme d’ « André ». On convient des jours d’arrivée des Maquisards en gare de St Gervais, du signe distinctif et du mot de passe.
21 juin 1943 : « André » est nommé Chef Actif de Canton des M.U.R. pour St Gervais.
21Juin 1943 : Arrivée de Pierre Giraud « Jules », venant d’Avignon, (du groupe de Résistance des Arts et Métiers d’Aix-en-Provence).
29 Juin 1943 : Arrivée de Paul Gannat « Georges ». Premier arrivé par la filière convenue avec G. Montpied. Charles Maestracci est chargé de la réception en gare et de les conduire à « André ».
10 Juillet 1943 : Deuxième parachutage à Gouttières.
16 Juillet 1943 : Troisième parachutage à Ayat.
10 Août 1943 : Attaque des GMR de Pétain et de la Milice contre le Maquis de Chazelette. Prévenu, le Maquis a décroché. Aucune arrestation.
16 Août 1943 : Troisième parachutage à Gouttières comportant deux agents de l’ « Equipe Armada » des F.F.L. : « Goujon » (André Jarrot) et « Mary » (Raymond Basset), chargés de mission de sabotage au Creusot et à Chalon, en Saône-et-Loire.
21 Août 1943 : Arrivée de Roger Robert (« René ») venant de Valence ( du groupe de Résistance des Arts et Métiers d’Aix-en-Provence).
26 Août 1943 : Début de la création du Maquis des Grands Bois à St Julien-la-Genèste.
14 Septembre 1943 : Quatrième parachutage à Ayat.
Vers le 15 Sept. 1943 : Premier contact d’ « André » avec « Max » (Rochon du Camp Gabriel Péri) organisé par J.M. Fondras dans la grange de Marcel Faure à Bunleix près de Biollet.
23 Octobre 1943 : Arrivée au Camp Gabriel Péri à Cacherat d’Espinasse d’un des deux groupes des évadés de la prison du Puy, ramenés par (« Charlot ») Jouan et Pierre Marion (« Georges »).
4 Novembre 1943 : « André » est nommé Chef du Sous-Arrondissement Militaire de Saint Gervais d’Auvergne comprenant les cantons de St Gervais, Pionsat, Montaigut et Menat, suite aux accords entre les MUR (Coulaudon) et l’ORA (Garcie).
18 Novembre 1943 : Mort au Camp Gabriel Péri, au Moulin de Vergheas, d’Alphonse Priouret (« Paul »), blessé en rentrant de mission sur un barrage de la gendarmerie à Marcillat-en-Combraille.
28 Novembre 1943 : Opération dite du Pont de Menat ou Robert Huguet Chef Régional du Maquis (R 16) et Louis Rosier attaquent une voiture de la Police allemande. Deux officiers allemands tués, un troisième blessé. R. Huguet est gravement blessé.
3 Décembre 1943 : Création du Maquis de la Côte de l’Ane à Ayat par le Belge « François ».
15 Décembre 1943 : Un groupe de 4 maquisards du groupe FTPF Gabriel Péri, stationné à Vergheas attaque, à Clermont-Fd, l’hôtel du Midi réquisitionné par les Allemands. Grosses pertes chez l’ennemi.
23 Décembre 1943 : Attaque par les GMR de Pétain, sous le commandement de l’intendant de Police Mayade, du Camp Gabriel Péri, au Moulin de Vergheas, à la Côte de Bussières et à Charonnet de Charensat. Le Camp prévenu, avait décroché la veille. Les GMR incendient le Moulin et la maison de la Côte.
17 Mars 1944 : Arrestation de la Secrétaire de Mairie de Montaigut, mariée depuis le 12 février 1944, Christine Méternier, dénoncée par un milicien de Montaigut pour avoir établi de fausses cartes d’identité. Elle est dirigée sur Romainville, Compiègne et déportée à Ravensbrück d’où elle reviendra.
30 mars 1944 : Tragédie du Claveix, près de Cisterne-la-Forêt, 12 morts, dont le chef de Groupe Pierre Beaulaton (alias « Pédago ») 23 ans, instituteur originaire des Bayons à St Eloy-les-Mines.
1er Avril 1944 : Adolphe Noudelberg dit « Philippe » au Camp Nestor Perret depuis le 8 septembre1943, va organiser les FTP à Saint Eloy-les-Mines. Ils formeront la Compagnie FTP de St Eloy qui sera, plus tard, rattachée au 102ème Bataillon FTP.
11 Avril 1944 : Cinquième parachutage à Ayat-sur-Sioule par 5 avions.
Avril-Mai 1944 : Le Corps Franc Laurent (1er Corps Franc d’Auvergne) est cantonné à Champeyreux d’Ayat. Il prépare l’approvisionnement du réduit du Mont Mouchet
Fin Avril 1944 : Parachutage au terrain de la Croix Piquée à Pouzol avec Louis Ray, du hameau de Fombonne, et son équipe.
10 Mai 1944 : Sixième parachutage à Ayat.
15 Mai 1944 : Départ pour le Mont Mouchet, via Vins-Haut, du 1er convoi du Camp Nestor Perret.
16 Mai 1944 : Départ pour le Mont Mouchet des sizaines de Saint Maurice de Pionsat conduites par Camille Vacant (« Mirabeau »). Trois jeunes combattants seront tués au Crépou le 11 juin : les frères Dugat et Sellenbach.
16 Mai 1944 : Attaque des GMR de Pétain contre le Groupe Laurent à Ayat. Ils sont stoppés par le tir des fusils mitrailleurs de « Géranium » et de « Pierrot » à La Forêt, route d’Ayat à Neuf Eglise. « Géranium », blessé, est fait prisonnier. Les GMR pillent la maison de Lucien Soulier.
17 Mai 1944 : Départ du deuxième groupe du Camp Nestor Perret. Avec son camion, Chaffraix de Pionsat emmène les sizaines de Saint Julien, d’Espinasse et de Pionsat avec « Paulo » Roffet et Georges Lenthéric dit « Ric ».
17 Mai 1944 : Départ du Groupe Laurent pour le Mont Mouchet.
17 Mai 1944 : Mobilisation de la Trentaine de Commandement du Sous Arrondissement de Saint Gervais. Chef « André » (Paul Roche), adjoints « Lecomte » (Emile Jambrun) de Montaigut, « Ric » de Pionsat, « Raffin » (Georges Raphanel) de Menat. Premier cantonnement à Coterue (Gouttières).
21 Mai 1944 : Départ des sizaines de Saint Eloy pour le Mont Mouchet, organisé par Marcel Beaulaton (20 partants).
27 Mai 1944 : Deuxième départ de Saint Eloy pour le Mont Mouchet.
3 Juin 1944 : Sabotage de la ligne SNCF, près de la gare de Gouttières, par la Trentaine de Commandement de Saint-Gervais.
4 Juin 1944 : René Beffre « César », volontaire du Camp FTP Gabriel Péri, est fusillé aux Gourillats (Charensat) par les Allemands. Les Allemands et la Milice surprennent ensuite le Camp Gabriel Péri à Manérol (Dontreix) où 10 volontaires FFI-FTP sont fusillés.
4 Juin 1944 : Deuxième coupure de la ligne SNCF, près de la gare de Gouttières, par la Trentaine.
Nuit du 4/5 Juin : Un convoi venant de Montluçon pour le Mont Mouchet, sous le commandement du Capitaine Lépine « Barbouillé », fait halte à Ayat et repart en emmenant des volontaires d’Ayat, Saint Eloy et Saint Rémy de Blot. Il est accroché à Lempdes (63). Sur 9 arrêtés :1 tué, 2 blessés qui mourront de la gangrène à la prison du 92 (dont Gilbert Antérieux, 20 ans de Saint-Eloy), et 6 déportés partis le 2 juillet de Compiègne pour Dachau, parmi lesquels se trouvaient Mordzialek et Hadge de Saint-Eloy (Hadge mourra durant le voyage)
5 Juin 1944 : Sabotage de la ligne SNCF Montluçon-Gannat par la Trentaine de St Gervais.
8 Juin 1944 : Un convoi de 11 véhicules venant de Montluçon par Commentry, Ars les Favets, La Crouzille, emmenant 450 volontaires FFI, parmi les quels un certain nombre du Canton de Montaigut (dont St Eloy) est intercepté près de St Avit par les Allemands, le 9 juin à 3 heures du matin. Il y eut 21 morts dont Zislaw Dudala, 21 ans, de St Eloy et André Garde, 20 ans, de St Eloy.
9 Juin 1944 : Les gendarmeries du Sous Arrondissement de St Gervais, (St Gervais et Pionsat) rejoignent le Maquis au P.C.de la Trentaine de Commandement à Péry de Charbonnières-les-Vieilles.
9 Juin 1944 : Attaque d’un convoi allemand, place de l’Hôtel de Ville, à St Eloy. Les Allemands ripostent. Gabriel Dionnet, 18 ans, est tué.
10 Juin 1944 : Coupure de la ligne téléphonique Clermont-St Gervais par la Trentaine au point prévu par « Blanchard » à l’automne 1943.
10 Juin 1944 : Répression allemande à St Eloy : 3 tués lors des obsèques de Dionnet (Louis Brun 57 ans, Jeanne Eglizaud 40 ans et Emile Grosboist 38 ans) et 1 arrestation (M. Beaune de Pigoël qui sera fusillé plus tard dans la carrière d’Orcines).
10 Juin 1944 : Au Mont Mouchet, René Dorangeville, 22 ans, mineur, de la 9ème compagnie en renfort de la 11ème sur le plateau de Clavières est blessé puis achevé d’une balle dans la tête lors d’une attaque allemande. Son corps sera retrouvé dans une fosse commune au cimetière de Clavières.
11 Juin 1944 : Lors de l’attaque du réduit du Mont Mouchet, 3 jeunes partis de St Maurice de Pionsat sont tués au Crépoux, commune d’Auvers (43) Il s’agissait des frères René et Marcel Dugat et de Pierre Sellenbach.
12 Juin 1944 : Sabotage du pont SNCF du Mamont près de St Gervais par la Trentaine. Le trafic sera interrompu jusqu’à la Libération.
14 Juin 1944 : Un commando dirigé par Jean Marie Fondras, avec Marcel Faure, le Belge « Jules », « Balali », Adrien Cromarias et 5 gars du détachement du Camp Gabriel Péri du Moulin de Beauregard, font irruption au poste d’observation allemand de La Bourgeade (Espinasse) et récupèrent couvertures et mousquetons.
20 Juin 1944 : Alis, parti avec les jeunes de Pionsat, est tué lors des combats de la Truyère à Deux-Verges (Cantal).
27 Juin 1944 : Sabotage du pont SNCF près de Lapeyrouse par la Trentaine.
28 Juin 1944 : A Montjoie, la Gestapo arrête Henri Villet (qui s’évadera) et Lauvergne de Montaigut.
1er Juillet 1944 : Coup de Main de la Trentaine à la Mine de St Eloy pour prendre 700kg de dynamite et accessoires.
2 Juillet 1944 : Jean Marie Fondras et Henri Villet font sauter, d’une charge de plastic, le gros transformateur électrique de la Mine de St Eloy.
2 Juillet 1944 : A 2 heures du matin, sabotage du pont de Lapeyrouse par la Trentaine. Arrêt du trafric jusqu’au 8 juillet.
2 Juillet 1944 : Ratissage des 4 cantons du Sous Arrondissement par les troupes allemandes aidées par la Milice. Incendies des maisons de Coterue à Gouttières. 6 personnes sont arrêtées à Saint-Gervais et le Capitaine Lépine est arrêté au pont de Menat.
3 Juillet 1944 : A 1 heure du matin, la Trentaine sabote la ligne SNCF Gannat-Montluçon au pont de Louroux de Bouble.
4 Juillet 1944 : Raymond Vallois et Lucien Martin, en mission au pont de Menat sont surpris et tués par les Allemands.
9 Juillet 1944 : Réunion à l’Hôtel de la Gare de Pontgibaud pour donner les directives de création des Zones de Guerillas n°13 et 4.
9 Juillet 1944 : « André » est nommé Chef Civil de la Zone de Guerillas n°13, il devient le « Commandant André ».
11 Juillet 1944 : Arrivée des cadres du « Commandant Lavenue » (Louis Proust) à la Prade et Chazelette.
12 Juillet 1944 : Arrivée du Commandant Lavenue, nommé Commandant Militaire de la Zone de Guerillas n°13. Installation aux Beuniers (commune d’Ayat).
15 Juillet 1944 : Mission du Commandant Lavenue à Clermont : contact avec Charles Braun du Réseau Gallia qui devient son agent de renseignements.
18 Juillet 1944 : Mission du Commandant Lavenue à Commentry. Contact avec le Commandant Fabre et le Chef Départemental des MUR « Vincent » (René Ribière).
22 Juillet 1944 : A 200m de Servant une voiture de la Trentaine de Saint-Gervais qui revenait de prévenir, dans la forêt proche, le Camp FFI-FTP Jean Chauvet de la présence de troupes allemandes est prise sous le feu d’une automitrailleuse. Les 4 occupants réussissent à s’échapper (Emile Jambrun, l’adjudant de gendarmerie Criqui, Henri Duron et Paulo Roffet).
22 Juillet 1944 : Le Camp FFI-FTP Jean Chauvet est attaqué, 9 morts.
22 Juillet 1944 : Pascal Santarelli et Maurice Monestier sont arrêtés par la Gestapo à Montjoie. Santarelli sera torturé puis tué. On découvrira son corps dans la forêt des Colettes près de la Bosse, Monestier mourra en déportation au camp de Halberstadt en Allemagne.
27 Juillet 1944 : Réunion des Chefs de Zone à Pontgibaud.
27 Juillet 1944 : La Police FFI de la Zone 13 est créée. Le lieutenant « Cabillot » (Louis Gérard) en est nommé le Chef par le Commandant André, selon les instructions du Commissaire de la République « Rouvres » (Henry Ingrand). Elle est sous les ordres du Chef Civil de Zone.
27 Juillet 1944 : Ratissage à Lapeyrousse par les troupes allemandes. Les Miliciens visent le Camp de La Faye. Ils arrêtent Marcel Civade qui s’évadera, Koerner qui sera déporté à Dachau, « Caramel » et « Papillon » qui seront torturés puis fusillés le 14 août à la Carrière des Grises.
28 Juillet 1944 : Coup de main à la Manhurin à Cusset par un commando des compagnies 1/13 du Capitaine Fontaine et 2/13 du Capitaine Eddy. Prise de 4 mitrailleuses, d’un fusil mitrailleur, de 120 fusils et d’un stock de munitions.
31 Juillet 1944 : Witold Nowak, mineur au puit 2 de Youx, tué à Vassieux au Vercors à l’age de 16 ans.
7 Août 1994 : Ratissage à Montaigut en Combraille. La maison du Dr Michel, Maire et Résistant, étant cernée, celui-ci réussit à s’échapper et à se réfugier au village des Dagnaux. Henri Jeux, son beau-frère qui tente de le suivre est tué. Il y aura 10 arrestations, dont 5 hommes fusillés à la carrière des Grises (Raymond Degane, 24 ans, mineur, résistant FTP du Camp Jean Chauvet, Jean Kubiak, 34 ans mineur, résistant FTP du Camp Jean Chauvet, Joseph Charles, 22 ans, vannier, Georges Chartier 19 ans, vannier et Eugène Meunier, 44 ans marchand de bestiaux), 1 femme déportée et 4 autres emprisonnées et libérées lors de la Libération de Moulins.
7 Août 1944 : Coup de main d’un commando des compagnies 1/13 et 2/13 sur un wagon en partance pour l’Allemagne à Aigueperse. Prise de 20 tonnes de sucre.
8 Août 1944 : Coup de main d’un commando des compagnies 1/13 et 2/13 sur un wagon en partance pour l’Allemagne, en gare de Pontmort, prise de 118 000 paquets de cigarettes et tabac de luxe.
8 Août 1944 : A Lapeyrouse, au carrefour de la Maison Rouge, accrochage entre les Maquisards et les Allemands. 2 morts, Edmond Cocu 47 ans FFI de Montluçon et Marcel Lafanechère agriculteur torturé puis fusillé. Les Allemands incendient sa maison.
9 Août 1944 : A la Croix Rouge, sur la RN 143, près de Saint Hilaire la Croix, route de Saint Pardoux, le Corps Franc des Truands attaque un convoi allemand. 1 officier et 7 hommes sont capturés et fusillés. Durant cette opération, deux Allemands ont eté également tués ainsi qu’un Français. Un camion s’échappe.
10 Août 1944 : Incendie par la compagnie 2/13 du Capitaine Eddy de l’échafaudage de réparation provisoire du pont SNCF de Lapeyrouse.
11 Août 1944 : Une unité de police allemande de Gannat vient en représailles à la Croix Rouge (RN 143) et incendie plusieurs maisons dans le hameau proche.
12 et 13 Août 1944 : Attaque de la Mine de wolfram des Montmins (Cne de Lalizolle) près de La Bosse. Les soldats allemands qui la gardaient sont repliés sur le 3ème bataillon du 192ème Régiment de Sécurité allemand à Montluçon.
13 Août 1944 : Un détachement de 72 FTPF part de Chambonnet (Cne de Sauret), aidé par le Corps Franc MUR de Riom. Ils libèrent de la prison de Riom 114 patriotes (dont 16 femmes et 30 condamnés à mort).
14 Août 1944 : La police FFI zone 13, avec d’autres éléments de la Trentaine et du Corps Franc des Truands, attaquent des voitures de GMR route de Lalizolle. 4 GMR et un agent de la Radio de Vichy sont faits prisonniers.
16 Août 1944 : Attaque par les Allemands de la base du Corps Franc des Truands alors située au château Lecoq des « Chaumes du Puy » (Cne de Teilhet), 5 morts. Alfred Joly, blessé, réussit à s’échapper et sera soigné à l’infirmerie des Egalennes Le FFI Petitjean, indemne, s’échappera également. Les Allemands incendièrent le château et l’un des cadavres brûlera avec.
17 Août 1944 : La Compagnie 3/13 du Capitaine Martin, cantonnée à la Villefranche d’Espinasse attaque les Allemands qui ont tendu une souricière au château Lecoq pendant la nuit et les met en déroute abandonnant leur camion chargé du pillage du château.
18 Août 1944 : Joseph Jean Tourreau, mineur et FFI du Corps Franc des Truands, est tué au Bois des Lapins près de Pouzol.
20 Août 1944 : La compagnie 4/13 du Capitaine Sinturel harcèle un convoi allemand entre Ebreuil et le pont de Menat.
Août 1944 : Dans les trois premières semaines d’août, à des dates non encore retrouvées eurent lieu la destruction par des commandos du Bataillon de la zone 13 des ponts routiers :Piory (pont avant le pont de Menat…) ainsi que des ponts sur des lignes SNCF.
22 Août 1944 : Attaque d’une colonne allemande de 122 véhicules en errance dans la zone où les routes sont coupées et cherchant à rejoindre Montluçon. L’attaque a lieu aux Quatre-Routes de Gouttières. A St Gervais, Alexis Lécuyer dit « Titi », chef du détachement FTP de St Gervais, est surpris pendant des pourparlers avec des émissaires de la Résistance de Montluçon venus demander du renfort pour la libération, en cours, de leur ville. « Titi » peut s’échapper sous le feu des Allemands, mais les émissaires sont faits prisonniers.
26 Août 1944 : Une patrouille de la Zone 13 fait 4 prisonniers allemands à Roche d’Agoux.
5 Septembre 1944 : Combats d’Yzeure avec la Compagnie 2/13 du Capitaine Eddy. Léopold Chabassière d’Ayat est blessé .Les Allemands l’achèvent.
8 Septembre 1944 : Les Compagnies 1/13 et 2/13 poursuivent les troupes allemandes qui se retirent. Combat de St Pierre le Moutiers et reddition allemande: 19 312 prisonniers, officiers, sous-officiers et hommes de troupe.
13 Septembre 44 : Transport du P.C. des Egalennes à St Eloy-les-Mines.

L’Auvergne était libérée.

Ainsi, les 4 cantons du sous-arrondissement de St Gervais, puis la Zone 13 comprenant les communes limitrophes de l’Allier, avaient connu une activité de Résistance intense des différentes unités qui y trouvèrent refuge.
Toutes ces unités participèrent à la lutte, bien au-delà de leurs maigres moyens matériels. La faiblesse de leur armement, le manque de munitions, le manque de moyens de liaison et autres, dans une atmosphère de délation favorisée par la trahison du gouvernement de Pétain, furent compensés par l’audace, l’esprit d’initiative et le courage hors du commun des volontaires des Forces Françaises de l’Intérieur.

Si l’énumération ci avant est incomplète, elle illustre néanmoins leur volonté dans la lutte à mort qu’ils menèrent, à l’appel de leur conscience de citoyens libres et responsables, pour faire échec à l’entreprise de domination du monde d’Hitler et de ses complices.

Qu’en est-il aujourd’hui?