SIGNATURE DE L’ARMISTICE DU 22 JUIN 1940

LES ANNEES NOIRES

Adolph Hitler exige que l’armistice soit signé au même endroit que l‘armistice de 1918, dans la clairière de Rethondes, près de Compiègne dans le département de l’Oise. Il fait sortir le wagon de l’armistice, qui avait servi à signer celui de 1918, du bâtiment qui l’abrite, et le fait placer à une centaine de mètres de là, à l’emplacement exact où il se trouvait le 11 novembre 1918, afin d’y organiser la cérémonie de revanche sur la première guerre mondiale le wagon va ensuite être convoyé à Berlin).

Le 21 juin, lors de la journée inaugurale des négociations, les Allemands sont représentés par Adolf Hitler en personne et le général Wilhelm Keitel, chargé des négociations, en tant que chef du haut commandement de l’armée allemande.

La délégation française est présidée par le général Huntziger et comprend le général d’aviation Bergeret, le vice-amiral Le Luc et l’ambassadeur Léon Noël.

Après la cérémonie militaire, les délégations prennent place dans la voiture et Hitler donne la parole à Keitel qui prononce un discours. Puis le texte des conditions d’armistice est remis aux Français et les Allemands, à l’exception de Keitel et de l’interprète Schmidt, quittent les lieux. Le général Jodl rejoint alors les délégués avec quelques officiers.

Le 22 juin, les conditions étaient dictées avec autant de bruit et d’éclat (foule nombreuse, musique, cinéma), que la délégation Française, le 11 novembre 1918, avait mis de ferme dignité à l’égard des vaincus.

La convention d’Armistice comporte 24 articles dont les principaux sont :

n°1 : L’ armée française dépose immédiatement les armes.

n°2 : Occupation d’une grande partie de la France.

n°4 : L’ armée française sera démobilisée.

n°6 : Les armements lourds de la zone libre seront livrés en bon état aux Allemands.

n°8 : La flotte de guerre sera démobilisée et désarmée.

n°11 : Interdiction aux bateaux de commerce de sortir des ports.

n°12 : Interdiction de décollage de tous les avions.

n°19 : Livraison des ressortissants allemands désignés par l’ Allemagne.

n°20 : Les prisonniers de guerre Français restent en Allemagne.

n°24 : La convention d’ armistice est valable jusqu’à la signature d’un traité de paix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Panier
Retour haut de page