SOUVENONS-NOUS

Résistant  »Mort pour la France » le 10 juin 1944 dans la bataille du Mont-Mouchet.

DORANGEVILLE René, né le 1er juin 1922 à Calonne-Ricouart (Pas-de-Calais), exécuté sommairement le 10 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; mineur ; résistant au sein des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

(Source : Le Maitron)

René DORANGEVILLE était le fils de Jules, René DORANGEVILLE et Pauline DEBETHUNE. Il était marié à Suzanne, Simone GASS. Mineur à St-Eloy-les-Mines (Puy-de-Dôme), présumé réfractaire du STO, il était passé au maquis. Il était caporal dans la 9e Compagnie de FFI qui participa aux combats de Clavières (Cantal), le 10 juin 1944, dans le cadre de la bataille du Mont-Mouchet opposant une concentration de plusieurs milliers de résistants à l’appel des Mouvements Unis de la Résistance, aux troupes allemandes.
La 9ème compagnie était en renfort de la 11ème. René DORANGEVILLE est blessé puis achevé d’une balle dans la tête lors d’une attaque. Il avait 22 ans. Son corps sera retrouvé dans une fosse commune au cimetière de Clavières.

Son nom figure sur les monuments aux Morts de Calonne-Ricouart et de Saint-Eloy-les-Mines, ainsi que sur le livre d’or des mines de la Bouble.
Il a été déclaré « Mort pour la France », homologué FFI.

Panier
Retour haut de page